AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages

Frédéric II le Doux, électeur de Saxe, et Marguerite d'Autriche

Frédéric II le Doux, électeur de Saxe
Frédéric II le Doux, électeur de Saxe
Marguerite d'Autriche, électrice de Saxe


Ernest, co-électeur de Saxe, et Élisabeth de Bavière-Munich

Ernest, co-électeur de Saxe
Élisabeth de Bavière-Munich, co-électrice de Saxe


Albert III, co-électeur de Saxe, et Sidonie de Bohême

Albert III, co-électeur de Saxe, école flamande
Albert III, co-électeur de Saxe, école flamande
Albert III, co-électeur de Saxe, avec sa femme Sidonie de Bohême
Albert III, co-électeur de Saxe, avec sa femme Sidonie de Bohême


Frédéric III le Sage, électeur de Saxe

Frédéric le Sage, électeur de Saxe, portrait posthume, par Cranach
Frédéric le Sage, électeur de Saxe, d'après Cranach


Jean Ier l'Assuré, électeur de Saxe, Sophie de Mecklembourg, Marguerite d'Anhalt-Coethen

Jean l'Assuré, électeur de Saxe, jeune homme, par Cranach
Jean l'Assuré, électeur de Saxe, en 1509, par Cranach
Jean l'Assuré, électeur de Saxe, en 1526, par Cranach
Sophie de Mecklembourg, électrice de Saxe
Jean l'Assuré, électeur de Saxe, entre ses deux épouses Sophie de Mecklembourg et Marguerite d'Anhalt-Coethen


Jean-Frédéric Ier le Magnanime, électeur de Saxe

Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe, enfant, en 1509, par Cranach
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe, par Cranach
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe, par Cranach
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe, jouant aux échecs avec un gentilhomme espagnol inconnu, pendant sa captivité à Bruxelles en 1548, attribué à Vermeyen
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe, par Titien
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> le Magnanime, électeur de Saxe, par Titien


Sibylle de Clèves, électrice de Saxe

Sibylle de Clèves, électrice de Saxe, jeune fille, par Cranach
Sibylle de Clèves, électrice de Saxe, d'après Cranach
Sibylle de Clèves, électrice de Saxe, par Cranach


Jean-Frédéric Ier de Saxe et Sybille de Clèves - Ensembles

Jean-Frédéric I<sup>er</sup> et Sibylle de Clèves, électeur et électrice de Saxe
Jean-Frédéric I<sup>er</sup> et Sibylle de Clèves, électeur et électrice de Saxe, par Cranach


Jean-Frédéric le Jeune, duc de Saxe

Jean-Frédéric de Saxe, dit le Jeune (à droite), avec ses frères aînés Jean-Frédéric II, électeur de Saxe, et Jean-Guillaume I<sup>er</sup>, duc de Saxe-Weimar, par Cranach
Jean-Frédéric de Saxe, dit le Jeune, par Cranach


Jean-Ernest, duc de Saxe-Cobourg, et Catherine de Brunswick-Grubenhagen

Jean-Ernest, duc de Saxe-Cobourg, enfant
Jean-Ernest, duc de Saxe-Cobourg
Jean-Ernest, duc de Saxe-Cobourg, et sa femme Marguerite de Brunswick-Grubenhagen


------


Frédéric II le Doux, électeur de Saxe (1412-1464)
et sa femme Marguerite d'Autriche (1416-1486)

puis leur deux fils
Ernest, co-électeur de Saxe (1441-1486)
et sa femme Élisabeth de Bavière-Munich (1443-1484)
et
Albert III, co-électeur de Saxe (1443-1500)
et sa femme Sidonie de Bohême (1449-1510)

puis

le fils aîné d'Ernest
Frédéric III le Sage, électeur de Saxe (1463-1525)

le fils cadet d'Ernest
Jean Ier l'Assuré, électeur de Saxe (1468-1532)
et
sa première femme Sophie de Mecklembourg (1481-1503)
sa seconde femme Marguerite d'Anhalt-Coethen (1494-1521)

puis

le fils de Jean et Sophie
Jean-Frédéric Ier le Magnanime, électeur de Saxe (1503-1554)
et sa femme Sibylle de Clèves (1512-1554)
et leur dernier fils
Jean-Frédéric le Jeune (1538-1565)

le fils de Jean et Marguerite
Jean-Ernest, duc de Saxe-Cobourg (1521-1553)
et sa femme Catherine de Brunswick-Grubenhagen (1524 ?1581)






Frédéric II le Doux était le fils de Frédéric Ier, électeur de Saxe, et de Catherine de Brunswick (fille de Henri Ier, duc de Brunswick, et de Sophie de Poméranie-Wolgast).

Marguerite d'Autriche était la fille d'Ernest de Fer, duc d'Autriche-Styrie, et de Cymburge de Masovie. Elle était donc la sœur de l'Empereur Frédéric III.

Ils eurent deux fils :

Ernest et Albert III. Ces deux frères furent conjointement électeurs de Saxe.

Ils fondèrent les deux branches de la maison de Saxe, dites ernestine et albertine.

Pour un temps, le répartition entre les deux branches se fit ainsi : les descendants d'Ernest furent électeurs de Saxe, ceux d'Albert, ducs de Saxe.


Albert (chevalier de la Toison d'Or en 1491) épousa Sidonie de Bohême, fille de Georges de Podiebrady, roi de Bohême, et de Cunégonde de Sternberg.

D'où deux fils :

- Georges le Barbu, duc de Saxe ;

- Henri le Pieux, duc de Saxe.


Ernest épousa Élisabeth de Bavière-Munich, fille d'Albert III, duc de Bavière-Munich, et d'Anne de Brunswick-Salzderhelden.

D'où :

- Christine, qui épousa Jean Ier, roi de Danemark ;

- Frédéric III le Sage, électeur de Saxe, sans alliance ni postérité (il fut le plus grand protecteur de Luther tout en rassemblant la plus riche collection de reliques de la Chrétienté, ce qui donne une idée de la pertinence de son surnom…) ;

- Jean Ier l'Assuré, électeur de Saxe.


Jean Ier l'Assuré épousa d'abord Sophie de Mecklembourg, fille de Magnus II, duc de Mecklembourg, et de Sophie de Poméranie-Wolgast.

D'où :

- Jean-Frédéric Ier le Magnanime, électeur de Saxe (qui suit).


Jean Ier l'Assuré épousa ensuite Marguerite d'Anhalt-Coethen, fille de Valdemar VI, prince d'Anhalt-Coethen, et de Marguerite de Schwarzbourg.

D'où :

- Jean-Ernest, duc de Saxe-Cobourg, qui épousa Catherine de Brunswick-Grubenhagen, fille de Philippe Ier, duc de Brunswick-Grubenhagen. Sans postérité ;

- Marie, qui épousa Philippe Ier, duc de Poméranie-Wolgast.


Jean-Frédéric Ier le Magnanime épousa Sibylle de Clèves, fille de Jean III, duc de Clèves, et de Marie de Juliers-Berg.

À cette époque, la répartition jusque-là respectée entre les deux branches fut bouleversée. Battu par Charles-Quint à la bataille de Muehlberg, Jean-Frédéric Ier dut renoncer à l'électorat en faveur de son cousin Maurice, de la branche albertine, allié de l'Empereur.

L'aîné des fils de Jean-Frédéric parvint d'ailleurs à recouvrer pour deux ans l'électorat, mais il en fut de nouveau dépossédé en 1556, et cette fois définitivement. Dès lors l'électorat resta sans retour à la branche albertine.


Jean-Frédéric Ier et Sibylle de Clèves eurent en effet trois fils :

- Jean-Frédéric II, électeur de Saxe, puis duc de Saxe-Cobourg-Eisenach ;

- Jean-Guillaume Ier, duc de Saxe-Weimar ;

- Jean-Frédéric le Jeune, sans alliance ni postérité.


Jean-Frédéric II n'ayant eu que deux fils morts sans postérité, la branche ernestine se perpétua par Jean-Guillaume Ier.