AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages
Christian I<sup>er</sup> et Dorothée de Brandenbourg, roi et reine de Danemark
Christian I<sup>er</sup> et Dorothée de Brandenbourg, roi et reine de Danemark
Jean I<sup>er</sup>, roi de Danemark
Crâne de Jean I<sup>er</sup>, roi de Danemark, dessiné lors de son exhumation (XIXème)
Christine de Saxe, reine de Danemark
Christian II, roi de Danemark, par Sittow
Christian II, roi de Danemark
Christian II, roi de Danemark, d'après Cranach
Christian II, roi de Danemark
Crâne de Christian II, roi de Danemark, dessiné lors de son exhumation (XIXème)
Isabelle d'Autriche, future reine de Danemark, par le Maître de la Guilde de Saint-Georges
Isabelle d'Autriche, reine de Danemark
Isabelle d'Autriche, reine de Danemark, atelier de Van Orley
Isabelle d'Autriche, reine de Danemark
Isabelle d'Autriche, reine de Danemark, par Jacob Cornelisz
Isabelle d'Autriche, reine de Danemark
Dorothée, Jean et Christine de Danemark, par Mabuse
Dorothée, Jean et Christine de Danemark, par Van der Berg, d'après Mabuse


------


Christian Ier, roi de Danemark, de Suède et de Norvège (1426-1481)
et sa femme Dorothée de Brandebourg (1430-1495)

puis leur fils Jean Ier, roi de Danemark, de Suède et de Norvège (1455-1513)
et sa femme Christine de Saxe (1461-1521)

puis leur fils Christian II, roi de Danemark, de Suède et de Norvège (1481-1559),
et sa femme Isabelle, archiduchesse d'Autriche (1501-1526)
et leurs enfants Jean (1518-1532), Dorothée et Christine






Christian Ier était le fils de Thierry le Fortuné, comte d'Oldenbourg, et d'Hedwige de Schleswig-Holstein-Rendsbourg (par qui le duché de Schleswig-Holstein passa aux rois de Danemark).

Dorothée de Brandebourg, fille de Jean IV, électeur de Brandebourg-Culmbach, et de Barbara de Saxe (fille de Rodolphe III, duc de Saxe-Wittenberg, électeur de Saxe), et donc sœur de Barbara de Brandebourg, marquise de Mantoue. C'est la raison pour laquelle Christian Ier, beau-frère de Louis III, marquis de Mantoue, figure sur la fresque de la Chambre des Époux peinte par Mantegna au palais ducal de Mantoue.

Christian Ier, comme lointain descendant du roi Éric V, fut choisi pour monter sur le trône de Danemark lorsque s'éteignit la dynastie fondée par Gorm l'Ancien, qui régnait depuis le début du Xe siècle. Il fonda donc pour sa part la dynastie d'Oldenbourg. C'est lui qui institua le prestigieux Ordre de l'Éléphant.

Christian et Dorothée eurent :

- Jean Ier, roi de Danemark, de Suède et de Norvège ;

- Frédéric Ier, roi de Danemark et de Norvège ;

- Marguerite, qui épousa Jacques III, roi d'Écosse.


Jean Ier épousa Christine de Saxe, fille d'Ernest Ier, électeur de Saxe, et d'Élisabeth de Bavière (sœur de Sigismond et d'Albert IV de Bavière, et de Marguerite, marquise de Mantoue).

D'où :

- Christian II, roi de Danemark, de Suède et de Norvège ;

- Élisabeth, qui épousa Joachim-Nestor, électeur de Brandebourg.


Christian II épousa Isabelle, archiduchesse d'Autriche, fille de Philippe le Beau et de Jeanne la Folle, donc sœur entre autres de Charles-Quint.

On remarquera le charmant portrait d'Isabelle âgée d'un an, portant ses armes écartelées d'Autriche et de Bourgogne, mais la partie senestre de l'écu de demoiselle (en losange) est laissée en blanc ("en table d'attente" selon le vocabulaire héraldique), pour les armes du futur époux. On ne peut pas se défendre d'un attendrissement particulier devant cette effigie, qui prouve que les poupées Barbie, elles aussi, avaient des ancêtres au début du XVIe siècle…

Voir aussi : Isabelle d'Autriche, enfant, avec ses frère et sœurs : ICI.

L'union de Christian et Isabelle ne fut pas heureuse, le surnom de Néron du Nord que la postérité garde à Christian II permet d'ailleurs de l'imaginer sans peine. Isabelle, écrivant à sa sœur Éléonore, reine de France, dépeignit d'une façon tristement éloquente ces noces royales avec "un homme qu'elle n'avait jamais vu, qu'elle n'aime pas, qu'elle ne comprend pas et qu'elle devra suivre jusqu'au bout du monde sans espoir de revoir jamais sa famille ni sa patrie…".

Christian et Isabelle eurent trois fils, deux morts au berceau et l'un, Jean, à 14 ans, et deux filles :

- Dorothée, qui épousa Frédéric II, électeur palatin du Rhin ;

- Christine, qui épousa François II Sforza, duc de Milan, puis François Ier, duc de Lorraine.


Le triple portrait de Mabuse, représentant Jean entouré de ses deux sœurs en 1526, portant le deuil de leur mère, accentue lourdement, selon la manière du peintre, les volumes des visages, creux et reliefs, donnant l'aspect de boursouflures malsaines. Mabuse n'est assurément pas le peintre de la fraîcheur de l'enfance. La copie à la plume du XVIIe siècle, belle infidèle, restitue un peu de joliesse aux traits des trois petits princes.

Les violences de Christian II finirent par conduire la Suède, puis le Danemark même, à se révolter contre son autorité. En Suède, Gustave Vasa monta sur le trône sous le nom de Gustave Ier. Au Danemark, les troubles furent exploités par son oncle Frédéric (frère de Jean Ier), qui parvint à destituer Christian, monta sur le trône sous le nom de Frédéric Ier. Christian II finit ses jours en résidence surveillée.

Sa seconde fille Christine, duchesse de Lorraine, considérant comme nulles et non avenues la renonciation de son père au trône de Danemark et l'usurpation de son grand-oncle, et, sa sœur aînée Dorothée n'émettant de son côté aucune prétention et mourant d'ailleurs peu après, s'intitula officiellement reine de Danemark dès 1563, puis définitivement à partir de 1581 et jusqu'à sa mort.