AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Ascension
Liste complète des personnages
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, par Nicolas Du Puy
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, par Nicolas Du Puy
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, atelier de Gobert
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, tenant le portrait de sa femme Élisabeth-Charlotte d'Orléans
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, par Jean-Baptiste Martin
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, par Jean-Baptiste Martin
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine
Léopold I<sup>er</sup> le Bon, duc de Lorraine, avec sa famille, peu après son mariage, gravure par Trouvain d'après Grafait
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, enfant
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, enfant
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, enfant
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, enfant, en Allégorie de l'Été
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, vers 1688, à l'âge d'environ 12 ans, par Elle
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, jeune fille
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, jeune fille
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, jeune fille
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, d'après Gobert
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, attachant l'Amour, par Gobert
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, en habit de chasse, par Jean-Baptiste Martin
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, en habit de chasse (détail), par Jean-Baptiste Martin
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, avec son fils aîné Léopold-Clément, par Gobert
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, par Gobert
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, d'après Gobert
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, d'après Gobert
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, miniature ornant une tabatière
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, avec son second fils François-Étienne, futur Empereur d'Allemagne, en 1722, par Belle
Élisabeth-Charlotte d'Orléans, duchesse de Lorraine, d'après Rigaud


------


Léopold Ier le Bon, duc de Lorraine (1679-1729)
et sa femme Élisabeth-Charlotte d'Orléans, Mademoiselle (1676-1744)






Léopold Ier le Bon, duc de Lorraine (Léopold-Joseph-Charles-Dominique-Agapet-Hyacinthe), était le fils de Charles V, duc de Lorraine, et d'Éléonore-Marie-Josèphe, archiduchesse d'Autriche.

Élisabeth-Charlotte d'Orléans, Mademoiselle, était la fille de Monsieur, Philippe de France, duc d'Orléans, et d'Élisabeth-Charlotte, princesse palatine du Rhin.

La princesse porta d'abord le titre de Mademoiselle de Chartres.

Le titre de Mademoiselle fut d'abord porté par sa demi-sœur aînée Marie-Louise, reine d'Espagne, puis après le mariage de celle-ci, par sa demi-sœur suivante Anne-Marie, reine de Sardaigne (jusque-là Mademoiselle de Valois) et donc enfin après le mariage de cette dernière, par Élisabeth-Charlotte.

Élisabeth-Charlotte fut du reste la seule de ses sœurs à porter en propre ce titre de Mademoiselle, car il fut disputé, tout le temps que celle-ci vécut, par la cousine germaine de Monsieur, Anne-Marie-Louise d'Orléans, comme le raconte Saint-Simon.

"Comme elle ne se maria point, à son très grand regret, elle fut tout court Mademoiselle toute sa vie, quoique Monsieur, frère de Louis XIV, eût des filles, par la même raison que lui-même n'était devenu Monsieur tout court que par la mort de son oncle Gaston. Ce n'est pas qu'il ne le trouvât mauvais, quoique très lié d'amitié avec Mademoiselle dont il ménagea toute sa vie la succession, et qu'il ne fît appeler tant qu'il put l'aînée de ses filles, l'une après l'autre, Mademoiselle tout court. Mais jamais cela ne prévalut, et tout ce qu'il put obtenir de l'usage fut que peu à peu, pour distinguer la fille de Gaston de la sienne, on se mit à dire Mademoiselle de la sienne, et la Grande Mademoiselle de l'autre, dont la taille était en effet fort haute ; mais jamais Monsieur n'osa proposer qu'elle ajoutât un nom à celui de Mademoiselle ; et le roi, qui aimait à la mortifier, et qui n'avait jamais perdu le souvenir du portereau d'Orléans, ni du canon de la porte Saint-Antoine, ne songea jamais à donner cet avantage à Monsieur. À sa mort, en 1693, il n'y eut plus de difficultés ; et la dernière fille de Monsieur, la seule alors non mariée, devint seule Mademoiselle tout court jusqu'à son mariage, en 1698, au duc de Lorraine."

Léopold et Élisabeth-Charlotte eurent douze enfants, dont les sept premiers moururent très jeunes. Seuls les cinq derniers atteignirent l'âge adulte :

- Léopold-Clément, prince héréditaire de Lorraine, mort à seize ans ;

- François-Étienne, duc de Lorraine, grand-duc de Toscane, Empereur des Romains ;

- Charles-Alexandre, grand-maître de l'Ordre Teutonique, gouverneur général des Pays-Bas ;

- Élisabeth-Thérèse, duchesse de Savoie, reine de Sardaigne ;

- Anne-Charlotte, abbesse de Remiremont.