AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Ascension
Liste complète des personnages
Rodolphe III, duc d'Autriche, roi de Bohême, vitrail de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne
Rodolphe III, duc d'Autriche, roi de Bohême, par Anton Boys, dit Waiss
Blanche de France, duchesse d'Autriche, par Anton Boys, dit Waiss
Élisabeth-Richza de Pologne, reine de Bohême, duchesse d'Autriche, par Anton Boys, dit Waiss
Rodolphe III, duc d'Autriche, roi de Bohême, avec ses deux épouses Élisabeth-Richza de Pologne (gauche) et Blanche de France (droite)
Rodolphe III, duc d'Autriche, roi de Bohême, avec ses deux épouses Élisabeth-Richza de Pologne (gauche) et Blanche de France (droite)
Élisabeth-Richza de Pologne, reine de Bohême, duchesse d'Autriche, avec ses deux couronnes de Pologne et de Bohême


------


Rodolphe III, duc d'Autriche, roi de Bohême (1282-1307)
et
sa première femme Blanche de France (1282 ?1305)
sa deuxième femme Élisabeth-Richza de Pologne (1286-1335)






Rodolphe III, duc d'Autriche était le fils d'Albert Ier, roi des Romains, et d'Élisabeth de Goerz-Tyrol.

Il épousa d'abord Blanche de France, fille de Philippe III le Hardi, roi de France, et de Marie de Brabant.

Elle mourut cinq ans plus tard, n'ayant eu qu'un enfant mort-né.

Rodolphe épousa ensuite Élisabeth-Richza de Pologne, fille de Przemysl II Piast, roi de Pologne, et de Rixa de Suède.

Le deuxième prénom de la fille n'est qu'une variante germanisée du prénom de sa mère, mais gardons cette forme puisque c'est ainsi qu'elle est le plus connue.

Élisabeth-Richza était déjà veuve de Venceslas II, roi de Bohême. Elle avait transmis à son époux la couronne de Pologne dont elle était seule héritière. Lorsque Venceslas mourut peu après leur mariage, et après lui, un fils qu'il avait eu d'une première union, Élisabeth-Richza se trouva donc reine de Pologne et de Bohême, et susceptible d'en transmettre les couronnes à un nouvel époux, ce qui amena Rodolphe III à solliciter sa main, qu'il obtint.

Rodolphe devint alors roi de Bohême, mais ses droits étaient plus que contestables, car Venceslas II avait aussi une fille mariée au duc de Carinthie, lequel était donc un héritier autrement plus légitime. Le père de Rodolphe régla toute contestation en envahissant la Bohême et en conférant à son fils l'investiture de ce royaume, devenu fief du Saint-Empire. Quant à la Pologne, il n'en eut rien car un cousin de sa femme, Ladislas le Bref, parvint à s'emparer de la couronne.

Rodolphe mourut du reste quelques mois plus tard, sans postérité.

Élisabeth-Richza participa quelques années encore aux diverses luttes autour de la couronne de Bohême, puis se retira dans un couvent.