AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages

Philippe VI, roi de France

Philippe VI, roi de France
Philippe VI, roi de France
Philippe VI, roi de France, par Robert Fleury
Philippe VI, roi de France, par Joseph Albrier
Philippe VI, roi de France, âgé, dessin du Recueil d'Arras
Philippe VI, roi de France


Jeanne de Bourgogne, reine de France

Jeanne de Bourgogne, reine de France
Jeanne de Bourgogne, reine de France
Jeanne de Bourgogne, reine de France


Blanche d'Évreux, reine de France

Blanche d'Évreux, reine de France
Blanche d'Évreux, reine de France
Blanche d'Évreux, reine de France
Blanche d'Évreux, reine de France
Blanche d'Évreux, reine de France, avec sa fille Jeanne de France


Ensembles

Sacre de Philippe VI et de Jeanne de Bourgogne, roi et reine de France, à Reims, le 29 mai 1328
Philippe VI, roi de France
Philippe VI, roi de France, et son fils Jean
Jeanne de Bourgogne, reine de France
Jeanne de Bourgogne et Blanche d'Évreux, reines de France, gravure de François Chauveau


Jeanne de France

Jeanne de France


------


Philippe VI, roi de France (1293-1350)
et
sa première femme Jeanne de Bourgogne (1293-1349)
sa seconde femme Blanche d'Évreux (1333-1398)

puis la fille du second lit
Jeanne de France (1351-1371)






Philippe VI, roi de France, était le fils de Charles de France, comte de Valois, et de Marguerite d'Anjou.

Succédant à son cousin germain Charles IV le Bel, mort sans héritier mâle et dernier des capétiens directs, Philippe VI fut le premier roi de France de la maison de Valois.

Philippe VI épousa d'abord Jeanne de Bourgogne, fille de Robert II, duc de Bourgogne, et d'Agnès de France (fille de saint Louis).

Jeanne était donc la sœur de Marguerite de Bourgogne, reine de France, au triste destin. Mais les deux sœurs étaient l'exact opposé l'une de l'autre. Jeanne n'était pas jolie, boitait légèrement, mais elle était d'une grande intelligence, d'une grande piété, et fut une conseillère avisée de son mari, sur qui elle avait une grande influence et qui, sans cesse appelé sur les champs de bataille en ces débuts de la Guerre de Cent Ans, lui confia la régence du royaume à de multiples reprises.

Elle lui donna neuf enfants dont seuls vécurent :

- Jean II le Bon, roi de France ;

- Philippe, duc d'Orléans.


Philippe VI épousa ensuite Blanche d'Évreux (dite aussi Blanche de Navarre), fille de Philippe d'Évreux et de Jeanne de France, roi et reine de Navarre.

Voir ICI une jolie miniature de Blanche d'Évreux avec sa mère Jeanne de France, reine de Navarre.

Jeanne de France étant fille de Marguerite de Bourgogne, elle était donc la nièce de Jeanne de Bourgogne. Et Blanche d'Évreux était donc la petite-nièce de Jeanne de Bourgogne, Philippe épousant donc successivement la grand-tante et la petite-nièce.

Comme dans les romans, c'est le fils du roi que Blanche devait épouser. Le futur Jean II venait de perdre sa femme, Bonne de Luxembourg, le 11 septembre 1349. La jeune princesse fut amenée à la Cour par sa mère Jeanne de France, mais lorsqu'il l'aperçut, émerveillé par sa fraîcheur et sa beauté, son futur beau-père, lui-même veuf à point nommé le 12 décembre 1349, décida tout simplement de l'épouser lui-même…

Blanche avait seize ans et son mari cinquante-six ; le mariage eut lieu le 29 janvier 1350 et Philippe VI mourut du reste dans l'année même de cet étrange mariage, dont il avait eu le temps d'avoir une fille (née posthume) :

- Jeanne, morte à vingt ans, au moment de se fiancer au roi Jean Ier d'Aragon, futur père de Yolande d'Aragon.

Blanche d'Évreux, ainsi veuve à dix-sept ans, refusa cependant toujours de contracter une nouvelle alliance, notamment avec Pierre le Cruel, roi de Castille, car, dit-elle, "les reines de France ne se remarient pas". Elle vécut dans la retraite à Neaufles et s'éteignit de longues années plus tard, à soixante-cinq ans, sous le règne de Charles VI, arrière-petit-fils de son éphémère mari.


On remarquera les trois petites statuettes de marbre (anciennement peintes et dorées) à l'effigie de Philippe VI, de Jeanne de Bourgogne et de leur fils Jean. La statue de la reine est parfois présentée comme une image de Blanche d'Évreux, ce qui est évidemment une absurdité, puisque Jean avait trente-et-un ans lorsque son père se remaria, alors que sa statuette le montre ici adolescent. Il serait d'ailleurs fort extraordinaire que ces statues eussent été faites dans les six mois durant lesquels Blanche d'Évreux fut reine de France. Et de toute façon et surtout, un tel groupe n'a de sens cohérent que s'il figure l'héritier du trône entre ses parents.