AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Louis, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, et Marie de Blois-Châtillon

Louis, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
Louis, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, par Steuben (1836)
Marie de Blois-Châtillon, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile


Louis II, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, et Yolande d'Aragon

Louis II, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
Louis II, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
Louis II, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
Yolande d'Aragon, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile
Yolande d'Aragon, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile


Louis III, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile

Louis III, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile


René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, duc-consort de Lorraine - Isabelle de Lorraine - Jeanne de Laval

René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, âgé
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, par Nicolas Froment
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, par David d'Angers
Tombeau de René d'Anjou et de sa première femme Isabelle de Lorraine
René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, et sa femme Isabelle de Lorraine
Isabelle de Lorraine, duchesse de Lorraine et d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile
Jeanne de Laval, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile
Jeanne de Laval, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile, par Nicolas Froment
Jeanne de Laval, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile
Jeanne de Laval, duchesse d'Anjou, comtesse de Provence, reine titulaire de Sicile


Jean d'Anjou, duc de Calabre et de Lorraine, et Marie de Bourbon

Jean d'Anjou, duc de Calabre et de Lorraine
Jean d'Anjou, duc de Calabre et de Lorraine
Jean d'Anjou, duc de Calabre et de Lorraine, et Marie de Bourbon


Nicolas Ier, duc de Lorraine

Nicolas I<sup>er</sup>, duc de Lorraine


Charles d'Anjou, comte du Maine

Charles d'Anjou, comte du Maine
Charles d'Anjou, comte du Maine
Tombeau de Charles d'Anjou, comte du Maine


Charles d'Anjou, comte du Maine et de Provence, duc d'Anjou

Charles, comte du Maine et de Provence, duc d'Anjou


------


Louis, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile (1319-1364)

puis son fils
Louis II, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile (1377 ?1417)
et sa femme Yolande d'Aragon (1381 ?1442)

puis

leur premier fils
Louis III, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile (1403-1434)

leur second fils
René, duc d'Anjou, duc de Lorraine, comte de Provence, roi titulaire de Sicile (1409-1480)
et
sa première femme Isabelle de Lorraine (1400-1453)
sa seconde femme Jeanne de Laval (1433-1498)

puis le fils de René et Isabelle
Jean, duc de Calabre et de Lorraine (1424-1470)
et sa femme Marie de Bourbon (1428-1448)
et leur fils
Nicolas Ier, duc de Lorraine (1448-1473)

leur troisième fils
Charles, comte du Maine (1414-1472)

puis son fils
Charles, comte du Maine et de Provence, duc d'Anjou (1446-1481)






Louis, duc d'Anjou, avec ses frères Charles V, roi de France, Jean, duc de Berry, et Philippe, duc de Bourgogne : ICI.


Louis, duc d'Anjou, était le fils de Jean II le Bon, roi de France, et de Bonne de Luxembourg.

Se débattant dans d'inextricables conflits de successions, la reine Jeanne de Naples choisit Louis pour héritier en échange de son soutien armé. Toutefois, lorsque Jeanne fut assassinée peu après, c'est un sien cousin, Charles d'Anjou-Durazzo, qui s'empara du trône de Naples. Louis dut se contenter de voir reconnaître ses droits par l'antipape Clément VII, mais cela n'avança pas autrement ses affaires, et il mourut sans entre entré en possession de sa couronne.

Il avait épousé Marie de Blois-Châtillon, fille du bienheureux Charles de Blois, duc de Bretagne, et de Jeanne de Penthièvre.

D'où :

- Louis II, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile.

Couronné roi de Sicile… à Avignon, faute de mieux, il ne parvint pas plus que son père à jouir de son très platonique royaume.

Il épousa Yolande d'Aragon, fille de Jean Ier, roi d'Aragon, et Yolande de Bar.

D'où :

- Marie, qui épousa Charles VII, roi de France ;

- Louis III, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile (qui suit) ;

- René, dit le Bon Roi René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, duc de Lorraine (qui suit) ;

- Charles, comte du Maine (qui suit).


Louis III put croire un instant que Naples était cette fois à portée de main ; car il fut désigné pour successeur par la reine Jeanne II, fille de Charles d'Anjou-Durazzo. Mais la malchance poursuivait décidément la maison d'Anjou dans ses rêves napolitains. Car ce fut désormais Alphonse V le Magnanime, roi d'Aragon, qui s'imposa à Naples, et Louis III ne put rien y faire. Il mourut sans postérité peu après, après un éphémère mariage avec Marguerite de Savoie.


Son frère René prit la relève. Il tenta de lutter contre Alphonse V, et y engloutit des fortunes. Il parvint à entrer dans Naples et à s'y maintenir pendant trois ans, mais Alphonse reprit bientôt le dessus après un siège impitoyable, et René dut enfin abandonner la partie. Après lui, la maison d'Anjou renonça dans les faits (sinon dans les prétentions) à la couronne de Sicile.

René épousa d'abord Isabelle de Lorraine, fille de Charles II, duc de Lorraine, et de Marguerite de Bavière.

Ce mariage fit de lui un duc de Lorraine "jure uxoris", car Isabelle était de son chef duchesse de Lorraine, en tant qu'unique héritière de son père, et elle transmit le duché à son mari.

René et Isabelle eurent essentiellement :

- Jean, duc de Calabre, puis duc de Lorraine, qui épousa Marie de Bourbon, fille de Charles Ier, duc de Bourbon, et d'Agnès de Bourgogne. D'où Nicolas, duc de Lorraine, qui mourut à 25 ans, sans alliance. Le duché passa à sa tante Yolande, ci-dessous ;

- Yolande, qui épousa Ferry II, comte de Vaudémont, à qui elle apporta ses droits au duché de Lorraine… et à la couronne de Sicile, dont les ducs de Lorraine se proclamèrent désormais rois, ainsi que de Jérusalem puisque cette couronne titulaire était liée à celle de Sicile (on atteint donc ici le titulaire dans le titulaire !). À noter d'ailleurs que la couronne de Jérusalem était parallèlement revendiquée par la maison de Savoie, puisque les rois de Sicile et les ducs de Savoie s'envoyaient à la face leurs droits respectifs issus des cousins ennemis Marie d'Antioche et Hugues de Lusignan ;

- Marguerite, qui épousa Henry VI, roi d'Angleterre.

Veuf, René se remaria avec Jeanne de Laval, fille de Guy XIV, comte de Laval, et d'Isabelle de Bretagne (fille de Jean VI, duc de Bretagne).

Il avait vingt-quatre ans de plus qu'elle, et n'en eut pas de postérité.


Charles, comte du Maine, dernier frère de Louis III et de René, épousa Isabelle de Luxembourg, fille Pierre de Luxembourg, comte de Saint-Pol, et sœur de Louis, le fameux Connétable de Saint-Pol, que Louis XI fit décapiter.

Il n'en eut qu'un fils :

- Charles, comte du Maine et de Provence, duc d'Anjou.

Lequel mourut bientôt sans postérité de sa cousine germaine Jeanne, une fille de René.

La maison d'Anjou s'éteignit ainsi, l'Anjou, la Provence et le Maine faisant retour à la couronne de France.

À noter qu'en outre, Charles, comte du Maine (frère de René) avait eu de mère inconnue un bâtard, Louis d'Anjou, marquis de Mézières, d'où un rameau dont est issue Renée d'Anjou-Mézières, duchesse de Montpensier.