AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages

Léopold Ier, Empereur des Romains

Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, adolescent, par Franz Luyckx
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, adolescent, en costume hongrois, par Franz Luyckx
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, adolescent, d'après Franz Luyckx
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, adolescent
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, jeune homme
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, jeune homme
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, jeune homme, à cheval
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, jeune homme
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, jeune homme
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, jeune homme
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, par Benjamin von Block
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, par Charles Bolt
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, par Giovanni Fontana, fresque de la "Salle Espagnole" du château d'Ambras, à Innsbruck
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup> plaçant ses États sous la protection de saint Joseph
Léopold I<sup>er</sup>, en Hercule, terrassant l'Hérésie, par Gerard Hoet
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, gravure de Schenck d'après Merian
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, par Grupello
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, avec son fils Joseph, roi des Romains, futur Joseph Ier
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, par Strudel
Sarcophage de l'Empereur Léopold I<sup>er</sup>, dans la Crypte des Capucins à Vienne


Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne

Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 2 ans, en 1653, par Velasquez
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 2 ans, en 1653 (variante), par Velasquez
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 4 ans, en 1655, par Velasquez
L'infante Marguerite-Thérèse entourée de membres de sa maison, en 1656, ou "Les Ménines", par Velasquez
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 5 ans, en 1656, par Velasquez
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 8 ans, en 1659, par Velasquez
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 9 ans, en 1660, par Velasquez et Martinez del Mazo
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, d'après Velasquez
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, vers 1660, attribué à Antonio Pereda
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, à 16 ans, en 1666, par Martinez del Mazo
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, âgée d'environ 14 ans, à l'époque de ses fiançailles, vers 1665, par Gérard du Château
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, par Gérard du Château
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, au moment de son mariage
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne


Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne

Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne, en Diane, à 13 ans, en 1666, par Morandi
Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne
Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne, à 19 ans, en 1672, par Carlo Dolci
Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne, à 22 ans, en 1675, en impératrice Galla Placidia, par Carlo Dolci
Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne, exposée sur son lit de mort en habit de dominicaine


Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne

Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne, âgée, en grand deuil de veuve
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne, âgée, en grand deuil de veuve


Pendants et Ensembles

Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, en costume de théâtre, par Jan Tomas
Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, impératrice d'Allemagne, en costume de théâtre, par Jan Tomas
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, impératrice d'Allemagne
Mariage de l'Empereur Léopold I<sup>er</sup> et d'Éléonore-Madeleine de Neubourg, à Passau, par Ferdinand Wagner (1890)
Léopold I<sup>er</sup> et sa femme Éléonore-Madeleine de Neubourg, par Jakob Heybel
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains
Éléonore-Madeleine de Neubourg, impératrice d'Allemagne
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, avec sa famille, en 1703, attribué à Charles Boit
Léopold I<sup>er</sup>, Empereur des Romains, et sa femme Éléonore-Madeleine de Neubourg, avec leur fils Charles VI, Empereur des Romains, et sa femme Élisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbuttel


Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas

Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas, enfant
Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas
Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas
Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas
Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas


Marie-Josèphe, archiduchesse d'Autriche

Marie-Josèphe, archiduchesse d'Autriche
Marie-Josèphe, archiduchesse d'Autriche


Marie-Madeleine, archiduchesse d'Autriche

Marie-Madeleine, archiduchesse d'Autriche
Marie-Madeleine, archiduchesse d'Autriche
Marie-Madeleine, archiduchesse d'Autriche
Marie-Madeleine, archiduchesse d'Autriche, en 1725, d'après Stampart


------


Léopold Ier, Empereur des Romains (1640-1705)
et
sa première femme Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne (1651 ?1673)
sa seconde femme Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol (1653 ?1676)
sa troisième femme Éléonore-Madeleine de Neubourg (1655-1720)

puis leurs filles
Marie-Élisabeth, archiduchesse d'Autriche, gouvernante générale des Pays-Bas (1680-1741)

Marie-Josèphe, archiduchesse d'Autriche (1687-1703)

Marie-Madeleine, archiduchesse d'Autriche (1689-1743)






Léopold Ier, Empereur des Romains, était le fils de l'Empereur Ferdinand III et de Marie-Anne d'Autriche, infante d'Espagne.


Il épousa d'abord Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, fille de Philippe IV, roi d'Espagne, et de Marie-Anne d'Autriche.

Marguerite-Thérèse était sa nièce, puisque Marie-Anne d'Autriche étant, comme on sait, la sœur de Léopold.

D'où quatre enfants dont seule survécut :

- Marie-Antoinette, qui épousa Maximilien II Emmanuel, électeur de Bavière.


Il épousa ensuite Claudia-Félicité, archiduchesse d'Autriche-Tyrol, fille de Ferdinand-Charles, archiduc d'Autriche-Tyrol, et d'Anne de Médicis.

Claudia-Félicité était sa cousine issue de germains, puisque les pères des deux époux, l'Empereur Ferdinand III et l'archiduc Ferdinand-Charles étaient cousins germains, respectivement fils de l'Empereur Ferdinand II et de l'archiduc Léopold V, lesquels étaient frères, tous deux fils de l'archiduc Charles II d'Autriche-Styrie.

Léopold et Claudia-Félicité n'eurent que deux filles mortes au berceau.


Il épousa enfin Éléonore-Madeleine de Neubourg, fille de Philippe-Guillaume, duc et comte palatin de Neubourg, électeur palatin du Rhin, et d'Élisabeth-Amélie de Hesse-Darmstadt.

La parenté de Léopold avec sa troisième femme était beaucoup plus éloignée qu'avec les deux précédentes. Cela explique sans doute en partie le fait que les enfants issus de ce troisième mariage furent nettement plus nombreux à attendre l'âge adulte.

Ils eurent ainsi :

- l'Empereur Joseph Ier ;

- l'Empereur Charles VI ;

- Marie-Anne, qui épousa Jean V, roi de Portugal ;

- Marie-Élisabeth, gouvernante générale des Pays-Bas ;

- Marie-Josèphe, morte à seize ans ;

- Marie-Madeleine.


Il fut vaguement question, lorsque Philippe V monta sur le trône d'Espagne en 1700, de le marier avec l'une des trois dernières archiduchesses, alors respectivement âgées de vingt, treize et onze ans (le jeune roi en avait dix-sept).

Mais Louis XIV alors tout-puissant sur l'esprit de son petit-fils, et selon la regrettable tradition des rois de France, pétri d'aversion à l'encontre des Habsbourg d'Autriche, s'y opposa. Dans ses "Instructions au duc d'Anjou", mémoire donné par le roi en cette même année 1700, il écrit : "Aimez votre femme, vivez bien avec elle, demandez-en une à Dieu qui vous convienne. Je ne crois pas que vous deviez prendre une Autrichienne."

Un "je ne crois pas que vous deviez", de la main de Louis XIV, était un ordre… Sans cette funeste politique anti-autrichienne qui fit tant de tort à la France, Philippe V aurait sagement fait d'épouser une fille puis sœur de l'Empereur, et il va sans dire que la Guerre de Succession d'Espagne - quand bien même elle eût éclaté tout de même - eût alors certainement pris une autre tournure.

Mais on ne refait pas l'Histoire. Les trois archiduchesses restèrent donc célibataires, un autre projet d'union entre Marie-Madeleine et son beau-frère l'infant François de Portugal, duc de Beja, n'ayant pas abouti non plus.