AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages

Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg, et Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt

Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg, à l'âge de 28 ans, en 1675, par Johann-Andreas Thill
Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg
Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg
Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg, exposé sur son lit de mort
Madeleine-Sybille de Hesse-Darmstadt, duchesse de Wurtemberg
Madeleine-Sybille de Hesse-Darmstadt, duchesse de Wurtemberg
Madeleine-Sybille de Hesse-Darmstadt, duchesse de Wurtemberg
Madeleine-Sybille de Hesse-Darmstadt, duchesse de Wurtemberg, auprès du sarcophage de son mari


Eberhardine-Louise de Wurtemberg

Eberhardine-Louise de Wurtemberg


Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg, et Jeanne-Élisabeth de Bade-Durlach

Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg
Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg
Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg, en 1731, par Pesne
Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg
Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg, exposé sur son lit de mort
Jeanne-Élisabeth de Bade-Durlach, duchesse de Wurtemberg
Jeanne-Élisabeth de Bade-Durlach, duchesse de Wurtemberg


Frédéric-Louis, duc héritier de Wurtemberg, et Henriette-Marie de Brandebourg-Schwedt

Frédéric-Louis, duc héritier de Wurtemberg
Frédéric-Louis, duc héritier de Wurtemberg
Frédéric-Louis, duc héritier de Wurtemberg, avec sa femme Henriette-Marie de Brandebourg-Schwedt, au moment de leur mariage (1716) par Pesne
Henriette-Marie de Brandebourg-Schwedt, duchesse héritière de Wurtemberg
Henriette-Marie de Brandebourg-Schwedt, duchesse héritière de Wurtemberg


------


Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg (1647-1677)
et sa femme Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt (1652-1712)

puis

leur fille
Eberhardine-Louise de Wurtemberg (1675-1707)

leur fils
Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg (1676-1733)
et sa femme Jeanne-Élisabeth de Bade-Durlach (1680-1757)

puis leur fils
Frédéric-Louis, duc héritier de Wurtemberg (1698-1731)
et sa femme Henriette-Marie de Brandebourg-Schwedt (1702-1782)






Guillaume-Louis, duc de Wurtemberg, était le fils d'Eberhard III, duc de Wurtemberg, et d'Anne-Catherine de Salm-Kyrbourg.

Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt, était la fille de Louis VI, landgrave de Hesse-Darmstadt, et de Marie-Élisabeth de Schleswig-Holstein-Gottorp.

Ils eurent :

- Eberhard-Louis, duc de Wurtemberg (qui suit) ;

- Eberhardine-Louise, morte à trente-deux ans sans alliance ;

- Madeleine-Wilhelmine, qui épousa Charles III Guillame, margrave de Bade-Durlach.

On remarquera l'émouvant portrait dans lequel Madeleine-Sibylle, peu après son veuvage, se fit peindre appuyée sur le sarcophage de son mari, mort subitement à l'âge de trente ans. Elle fit d'avance préparer son propre sarcophage auprès de lui, qu'on aperçoit à l'arrière-plan.

Extrêmement artiste et lettrée, elle fut la protectrice de Pachelbel et composa elle-même un grand nombre de cantiques qui figurèrent en bonne place dans les recueils protestants. Voici en l'occurrence une partie des vers qu'on déchiffre sur l'inscription figurant à la droite de la composition.

"Mein Vorsatz fürterhin ist einig und allein
Bey dem geliebten stets begraben hier zu sein.
Nichts süssers kann mir sein
Als mich mit dem zu paaren
Den ich mir hab erwelt in meinem Jugend Jahren
Nicht besser kann ich ihm belohnen seine Treu
Als wan ich in dem Tod auch noch wohne bey.
Der tode Leichnam wird halb lebend auch gemacht
Weil meine Seuffzer ihn beseelen Tag und Nacht"


Ce qui peut se traduire ainsi :

"Mon seul et unique désir désormais
Est d'être ici pour toujours ensevelie près de mon bien-aimé.
Rien ne peut m'être plus doux
Que d'accompagner celui
Que j'ai choisi dans mes jeunes années.
Je ne peux mieux le remercier de sa fidélité
Qu'en habitant à ses côtés jusque dans la mort.
Son corps, même mort, est encore à demi vivant,
Puisque de mes soupirs je l'anime jour et nuit."

Eberhard-Louis (parfois dit Eberhard IV) succéda donc à son père à l'âge d'un an, et pendant sa minorité l'administration du duché de Wurtemberg fut confiée à son oncle Frédéric-Charles, duc de Wurtemberg-Winnental.

Ayant visité la Cour de France en 1700, Eberhard-Louis en reçut une si forte impression qu'il fit par la suite édifier son propre petit Versailles, le splendide château de Ludwigsbourg, à côté de Stuttgart.

Il épousa Jeanne-Élisabeth de Bade-Durlach, fille de Frédéric VII, margrave de Bade-Durlach, et d'Augusta-Marie de Schleswig-Holstein-Gottorp.

Ils eurent un fils unique :

- Frédéric-Louis, duc héritier de Wurtemberg.

Frédéric-Louis mourut à trente-trois ans, deux ans avant son père, et ne régna donc pas.

Il avait épousé Henriette-Marie de Brandebourg-Schwedt, fille de Philippe-Guillaume, margrave de Brandebourg-Schwedt, et de Jeanne-Charlotte d'Anhalt-Dessau.

De ce mariage, il avait eu un fils, Eberhard-Frédéric, mort à un an, et :

- Louise-Frédérique, qui épousa Frédéric, duc de Mecklembourg-Schwerin.

Ainsi, par les morts prématurées de son petit-fils puis de son fils, Eberhard-Louis se trouva-t-il sans postérité masculine.

A son grand regret, la succession revint donc à son cousin germain catholique, fils de son oncle l'ancien régent Frédéric-Charles de Wurtemberg-Winnental, qui devint Charles-Alexandre, duc de Wurtemberg.