AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages

Georges de Brunswick-Lunebourg, duc de Calemberg, et Anne-Éléonore de Hesse-Darmstadt

Georges de Brunswick-Lunebourg, duc de Calemberg
Anne-Éléonore de Hesse-Darmstadt, duchesse de Calemberg, en veuve
Effigies funéraires de Georges de Brunswick-Lunebourg et d'Anne-Éléonore de Hesse-Darmstadt, dans l'église évangélique de Celle


Christian-Louis de Brunswick-Lunebourg, duc de Celle

Christian-Louis de Brunswick-Lunebourg, duc de Hanovre puis de Celle


------


Georges de Brunswick-Lunebourg, duc de Calemberg (1582-1641)
et sa femme Anne-Éléonore de Hesse-Darmstadt (1601-1659)

puis leur fils
Christian-Louis de Brunswick-Lunebourg, duc de Celle (1622-1665)






Georges de Brunswick-Lunebourg, duc de Calemberg, était le fils de Guillaume le Jeune, duc de Brunswick-Lunebourg, et de Dorothée de Danemark.

Anne-Éléonore de Hesse-Darmstadt, était la fille de Louis V, landgrave de Hesse-Darmstadt, et de Madeleine de Brandebourg.

Le duché de Calemberg appartenait à un rameau de la branche de Brunswick-Wolfenbuttel : Éric Ier et son fils Éric II s'y succédèrent, puis sans postérité de ce dernier il passa à Jules, duc de Brunswick-Wolfenbuttel (petit-fils de Henri l'Ancien, frère d'Éric Ier), et de là à son fils Henri-Jules, puis au fils de ce dernier, Frédéric-Ulrich.

En 1634, Frédéric-Ulric mourut sans postérité ; le duché de Calemberg passa alors à Georges et donc à la branche de Brunswick-Lunebourg.

La capitale du duché de Calemberg était la ville de Pattensen. Mais en 1636, Georges choisit pour nouvelle capitale la ville de Hanovre. Dès lors, le duché de Calemberg prit habituellement le nom de duché de Hanovre. Ainsi, par exemple, la princesse palatine Sophie, belle-fille de Georges, ne parle jamais du duché de Calemberg dans ses charmants "Mémoires", mais toujours du duché de Hanovre. On suivra donc ici son usage, autorisé s'il en est.

Du reste, comme on le sait, bientôt après le nom de Hanovre finit même par remplacer en pratique celui de Brunswick-Lunebourg pour désigner la dynastie elle-même.

Georges et Anne-Éléonore eurent :

- Christian-Louis, duc de Hanovre, puis lorsque son oncle Frédéric (frère aîné de Georges) mourut sans héritier, duc de Brunswick-Lunebourg, appelé encore duc de Celle, selon le même principe que Calemberg et Hanovre : Celle étant capitale du duché de Brunswick-Lunebourg, le nom de la capitale fut, à compter de cette époque, employé pour désigner le duché en général ;

- Georges-Guillaume, duc de Hanovre (son frère aîné Christian-Louis lui céda le duché en devenant duc de Celle), puis duc de Brunswick-Lunebourg ou de Celle (lorsque Christian-Louis mourut sans postérité) ;

- Jean-Frédéric, duc de Hanovre (son frère aîné Georges-Guillaume lui céda le duché en devenant duc de Celle) ;

- Ernest-Auguste, prince-évêque d'Osnabruck, puis duc de Hanovre (lorsque son frère aîné Jean-Frédéric mourut sans postérité), puis électeur de Hanovre ;

- Sophie-Amélie, qui épousa Frédéric III, roi de Danemark.

Cette cascade de duchés aux titulaires changeants comme dans un jeu de quilles devait heureusement bientôt prendre fin. Georges-Louis, fils d'Ernest-Auguste, et électeur de Hanovre depuis la mort de son père, hérita en 1705 du duché de Celle à la mort de son oncle et beau-père Georges-Guillaume. L'ensemble fut réuni sous le simple nom d'électorat de Hanovre. Georges-Louis devint en outre ultérieurement Georges Ier, roi d'Angleterre, mais ceci est une autre affaire.

Ajoutons que Christian-Louis avait épousé Dorothée de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glucksbourg, fille de Philippe, duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glucksbourg et de Sophie-Hedwige de Saxe-Lauenbourg. Comme on l'a vu, il n'en eut pas de postérité, et Dorothée se remaria avec Frédéric-Guillaume Ier, électeur de Brandebourg, le Grand Électeur.