AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages
Jean, duc de Saxe-Weimar, adolescent, avec sa sœur Marie, abbesse de Quedlinbourg
Jean, duc de Saxe-Weimar
Dorothée d'Anhalt, duchesse de Saxe-Weimar (copie XIX<sup>e</sup> d'un original perdu)
Jean, duc de Saxe-Weimar, avec sa femme Dorothée d'Anhalt et leur onze enfants, devant l'échelle de Jacob, par Richter
Jeanne de Saxe-Weimar
Guillaume IV le Gros, duc de Saxe-Weimar, avec ses fils (sa femme et sa fille en arrière-plan), par Richter
Éléonore-Dorothée d'Anhalt-Dessau, duchesse de Saxe-Weimar, avec ses filles, par Richter
Guillaume IV le Gros et Éléonore-Dorothée d'Anhalt-Dessau, duc et duchesse de Saxe-Weimar, avec leurs fils, par Christian Richter
Guillaume IV le Gros, duc de Saxe-Weimar
Éléonore-Dorothée d'Anhalt-Dessau, duchesse de Saxe-Weimar
Jean-Guillaume de Saxe-Weimar, mort à 9 ans
Jean-Georges I<sup>er</sup>, duc de Saxe-Eisenach
Jean-Ernest II, duc de Saxe-Weimar
Jean-Ernest III, duc de Saxe-Weimar
Sophie-Auguste d'Anhalt-Zerbst, duchesse de Saxe-Weimar
Ernest-Auguste I<sup>er</sup>, duc de Saxe-Weimar-Eisenach
Sophie-Charlotte-Albertine de Brandebourg-Bayreuth, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach
Ernest-Auguste II Constantin, duc de Saxe-Weimar-Eisenach, à cheval
Ernest-Auguste II Constantin, duc de Saxe-Weimar-Eisenach
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, dans les premières années de son mariage, vers 1760
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, en 1769, par Ziesenis
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, d'après Heinsius
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, en 1773, par Heinsius
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, vers 1775, par Heinsius
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, en 1779, par Kiep
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, vers 1779
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, en 1795, par Tischbein
Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, vers 1805
Frédéric-Ferdinand-Constantin de Saxe-Weimar-Eisenach, en 1769, par Ziesenis


------


Jean, duc de Saxe-Weimar (1570-1605)
et sa femme Dorothée d'Anhalt (1574-1617)

et la sœur de Jean
Marie, abbesse de Quedlinbourg (1571-1610)

puis

la fille de Jean
Jeanne de Saxe-Weimar (1606-1609)

le fils de Jean
Guillaume IV le Gros, duc de Saxe-Weimar (1598-1662),
et sa femme Éléonore-Dorothée d'Anhalt-Dessau (1602-1664)

puis leurs fils
Jean-Guillaume de Saxe-Weimar (1630-1639)
Jean-Georges Ier, duc de Saxe-Eisenach (1634-1686)
et
Jean-Ernest II, duc de Saxe-Weimar (1627-1682)

puis son fils
Jean-Ernest III, duc de Saxe-Weimar (1664-1707)
et sa femme Sophie-Auguste d'Anhalt-Zerbst (1663-1694)

puis leur fils
Ernest-Auguste Ier, duc de Saxe-Weimar-Eisenach (1688-1748)
et sa femme Sophie-Charlotte-Albertine de Brandebourg-Bayreuth (1713-1747)

puis leur fils
Ernest-Auguste II Constantin, duc de Saxe-Weimar-Eisenach (1737-1758)
et sa femme Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel (1739-1807)

puis leur fils cadet
Frédéric-Ferdinand-Constantin de Saxe-Weimar-Eisenach (1758-1793)






Jean, duc de Saxe-Weimar, était le fils de Jean-Guillaume Ier, duc de Saxe-Weimar, et de Dorothée-Suzanne, princesse palatine du Rhin.

Sur le panneau le représentant dans son adolescence, il figure aux côtés de sa sœur Marie, abbesse de Quedlinbourg. Tous deux portent autour du cou un grand médaillon d'or à l'effigie de leur père.

Jean épousa Dorothée d'Anhalt, fille de Joachim-Ernest, prince d'Anhalt, et d'Éléonore de Wurtemberg.

D'où parmi onze enfants :

- Guillaume IV le Gros, duc de Saxe-Weimar ;

- Ernest Ier le Pieux, duc de Saxe-Gotha-Altenbourg ;

- Jeanne, morte à trois ans.


Guillaume IV le Gros, duc de Saxe-Weimar, épousa Éléonore-Dorothée d'Anhalt-Dessau, fille de Jean-Georges Ier, prince d'Anhalt-Dessau, et de Dorothée, comtesse palatine de Simmern.

Jean-Georges Ier d'Anhalt-Dessau était le demi-frère de Dorothée d'Anhalt ; ils étaient les enfants de Joachim-Ernest, prince d'Anhalt, et de ses deux femmes successives Agnès de Barby et Éléonore de Wurtemberg. Guillaume IV et Éléonore-Dorothée étaient donc "demi-cousins germains".

Guillaume IV et Éléonore-Dorothée eurent essentiellement :

- Jean-Ernest II, duc de Saxe-Weimar, qui suit ;

- Jean-Guillaume, mort à neuf ans, dont nous reste le touchant portrait funéraire ;

- Jean-Georges Ier, duc de Saxe-Eisenach, qui épousa Jeannette de Sayn-Wittgenstein (fille d'Ernest, comte de Sayn-Wittgenstein-Sayn et de Louise d'Erbach), d'où notamment Éléonore-Erdmuthe, margravine de Brandebourg-Ansbach puis électrice de Saxe (branche éteinte en 1741) ;

- Bernard, duc de Saxe-Iéna (branche éteinte en 1690).


Jean-Ernest II épousa Christine-Élisabeth de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (fille de Jean, duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg, et d'Anne d'Oldenbourg-Delmenhorst, voir ICI).

D'où :

- Jean-Ernest III, duc de Saxe-Weimar, qui suit ;

- Jean-Guillaume, duc de Saxe-Weimar.


Jean-Ernest III épousa Sophie-Auguste d'Anhalt-Zerbst, fille de Jean VI, prince d'Anhalt-Zerbst (voir ICI), et de Sophie-Auguste de Holstein-Gottorp.

D'où :

- Ernest-Auguste Ier, duc de Saxe-Weimar-Eisenach.


Ernest-Auguste Ier prit ce titre de duc de Saxe-Weimar-Eisenach à l'extinction de la branche de Saxe-Eisenach, naguère fondée par Jean-Georges Ier.

Ernest-Auguste Ier épousa Sophie-Charlotte-Albertine de Brandebourg-Bayreuth, fille de Georges-Frédéric, margrave de Brandebourg-Bayreuth, et de Dorothée de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck.

D'où :

- Ernest-Auguste II Constantin, duc de Saxe-Weimar-Eisenach.


Ernest-Auguste II épousa Anne-Amélie de Brunswick-Wolfenbuttel, fille de Charles Ier, duc de Brunswick-Wolfenbuttel, et de Philippine-Charlotte de Prusse.

Ernest-Auguste II mourut fort jeune, et laissa Anne-Amélie veuve à 19 ans, après moins de deux ans de mariage ; malgré sa jeunesse, elle assura aussitôt, et avec une grande sagesse, la régence du duché pendant la minorité de leur fils aîné. Les portraits de cette princesse permettent parfaitement de lire, sur sa spirituelle physionomie, son intelligence hors du commun. Artiste elle-même, elle composait, confia l'éducation de ses fils à Wieland et protégea notamment Goethe et Lichtenberg.

Ernest-Auguste II et Anne-Amélie eurent, durant leur éphémère mariage, le temps d'avoir deux fils, dont le second naquit d'ailleurs après la mort de son père :

- Charles-Auguste, grand-duc de Saxe-Weimar-Eisenach ;

- Frédéric-Ferdinand-Constantin, mort sans alliance ni postérité.