AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Ascension
Liste complète des personnages
Christophe, margrave de Bade
Christophe, margrave de Bade, par Baldung Grien
Christophe, margrave de Bade, avec ses fils
Odile, margravine de Bade, avec ses filles
La Famille de Christophe de Bade, par Baldung Grien


------


Christophe Ier, margrave de Bade (1453-1527)
et sa femme Odile de Katzenelnbogen (1451-1517)
et leurs enfants






Christophe Ier, margrave de Bade était le fils de Charles Ier, margrave de Bade, et de Catherine d'Autriche, sœur de l'Empereur Frédéric III.

Odile de Katzenelnbogen était la fille de Philippe, comte de Katzenelnbogen (fils de Philippe, et d'Anne de Wurtemberg, fille d'Eberhard V) et d'Odile de Nassau-Dillenbourg (fille de Henri II, frère de Jean IV qui fut père de Jean V, père de Guillaume le Riche).

Ils eurent quinze enfants, dix fils et cinq filles, qui sont tous représentés sur l'imposant Margrafentafel d'Hans Baldung Grien, figurant la famille de Bade autour de la Vierge à l'Enfant avec sainte Anne.

Derrière Christophe, on remarquera notamment :

- Jacques, archevêque-électeur de Trêves ;

- Bernard, margrave de Bade-Bade, en manteau blanc ;

- Philippe, margrave de Bade-Sponheim, en cuirasse.

Bernard, margrave de Bade-Bade, épousa Françoise de Luxembourg, d'où deux fils : d'abord Philibert, margrave de Bade-Bade, époux de Mathilde de Bavière (voir ci-dessous), d'où Marie-Jacobée, duchesse de Clèves, et Marie-Salomé, landgravine de Leuchtenberg, mère de Mathilde, duchesse de Bavière-Leuchtenberg ; ensuite Christophe II, margrave de Bade-Bade, dont descendent les margraves suivants.

Philippe, époux d'Élisabeth, princesse palatine du Rhin (fille de Philippe le Juste), fut le père de Marie-Jacobée, qui épousa Guillaume IV, duc de Bavière, d'où notamment Mathilde qui épousa le cousin germain de sa mère, Philibert de Bade-Bade.

Un autre fils, Ernest, margrave de Bade-Durlach, qu'on ne peut guère identifier sur le tableau de Baldung Grien, fonda la ligne ernestine (protestante, quand les autres restèrent catholiques), dont sortirent les grands-ducs de Bade ultérieurement.

Devant Odile, plus faciles à distinguer :

- Odile, abbesse de Pforzheim (cette ville, jadis ravissante, fut entièrement rasée par la RAF en 1945, et détient même le triste privilège d'être la ville allemande qui fut la plus détruite de toute la Seconde Guerre Mondiale. Elle fut reconstruite dans les années qui suivirent, dans le style atroce de l'époque. Le rapprochement des gravures anciennes représentant l'ancienne Pforzheim et ses clochers, véritable décor pour le Faust de Gounod, avec les photographies de la ville contemporaine constitue à n'en pas douter un très éloquent plaidoyer en faveur de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle…) ;

- Marie, abbesse de Lichtenthal ;

- Sibylle, qui épousa Philippe III, comte de Hanau-Lichtenberg (rappelons que Reinhard II, comte de Hanau, eut deux fils : Reinhard III, comte de Hanau, et Philippe Ier l'Ancien, comte de Hanau-Lichtenberg, père de Philippe II, père de Philippe III. Reinhard III fut de son côté le père de Philippe Ier le Jeune, comte de Hanau-Muenzenberg, père de Reinhard IV, père de Philippe II, premier mari de Juliana de Stolberg) ;

- Rosine, qui épousa François-Wolfgang, comte de Hohenzollern (branche cadette issue de Frédéric, comte de Zollern, co-burgrave de Nuremberg, frère de Conrad, burgrave de Nuremberg, dont est issue la branche aînée des électeurs de Brandebourg, puis rois de Prusse) puis Jean d'Ow, seigneur de Wachendorf ;

- Béatrice, qui épousa Jean II, comte palatin de Simmern.