AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Hommage aux victimes de l'attentat de Manchester (Royaume-Uni) - 22 mai 2017 (22 morts)

Jean-Galéas Visconti, duc de Milan - Isabelle de Valois - Catherine Visconti

Jean-Galéas Visconti, duc de Milan
Jean-Galéas Visconti, duc de Milan
Isabelle de Valois, duchesse de Milan
Jean-Galéas Visconti et Catherine Visconti, duc et duchesse de Milan, aux pieds de la Vierge, vers 1395, par Anovelo da Imbonate


Philippe-Marie Visconti, duc de Milan, et Béatrice de Tende

Philippe-Marie Visconti, duc de Milan
Philippe-Marie Visconti, duc de Milan, par Pisanello
Béatrice de Tende, duchesse de Milan
Béatrice de Tende, duchesse de Milan


Muzio Attendolo Sforza - Alexandre Sforza - Costanzo Sforza

Muzio Attendolo Sforza
Alexandre Sforza, seigneur de Pesaro
Costanzo Sforza, seigneur de Pesaro, par Gianfrancesco Enzola


François Sforza, duc de Milan, et Blanche-Marie Visconti

François I<sup>er</sup> Sforza, duc de Milan, par Bonifacio Bembo
François I<sup>er</sup> Sforza, duc de Milan
François I<sup>er</sup> Sforza, duc de Milan, par Giovan-Pietro Birago
François I<sup>er</sup> Sforza, duc de Milan
Blanche-Marie Visconti, duchesse de Milan, par Bonifacio Bembo


Jean-Galéas et Philippe-Marie Visconti - Galéas-Marie et Jean-Galéas Sforza

De gauche à droite, Philippe-Marie Visconti, son père Jean-Galéas Visconti, Galéas-Marie Sforza et Jean-Galéas Sforza, petit-fils et arrière-petit-fils de Jean-Galéas Visconti


Galéas-Marie Sforza, duc de Milan, et Bonne de Savoie

Galéas-Marie Sforza, duc de Milan, à 15 ans, en 1459, par Gozzoli
Galéas-Marie Sforza, duc de Milan, en 1471, par Pollaiuolo
Galéas-Marie Sforza, duc de Milan
Galéas-Marie Sforza, duc de Milan
Galéas-Marie Sforza, duc de Milan
Galéas-Marie Sforza, duc de Milan
Galéas-Marie Sforza et Bonne de Savoie, duc et duchesse de Milan
Bonne de Savoie, duchesse de Milan
Bonne de Savoie, duchesse de Milan, par Luini


Jean-Galéas Sforza, duc de Milan, et Isabelle d'Aragon

Jean-Galéas Sforza, duc de Milan, en saint Sébastien, par Boltraffio
Jean-Galéas Sforza, duc de Milan, par Boltraffio
Jean-Galéas Sforza, duc de Milan, en saint Sébastien, par Boltraffio
Jean-Galéas Sforza, duc de Milan, par Giovan-Pietro Birago
Isabelle d'Aragon, duchesse de Milan, vers 1490, par Francesco Laurana
Isabelle d'Aragon, duchesse de Milan, âgée, médaille de Giancristoforo Romano


François Sforza, "Il Duchetto", comte de Pavie et de Bari

François Sforza, "Il Duchetto", comte de Pavie et de Bari, par Marco d'Oggiono
François Sforza, "Il Duchetto", comte de Pavie et de Bari, par Bernardo dei Conti
François Sforza, "Il Duchetto", comte de Pavie et de Bari, par Boltraffio


Ludovic Sforza, dit le Maure, duc de Milan, et Béatrice d'Este

Ludovic le Maure, duc de Milan, sa femme Béatrice d'Este, et leurs fils Maximilien et François, avec la Vierge et les quatre docteurs de l'Église, par le Maître de la Pala Sforzesca
Ludovic le Maure, duc de Milan, par Ambrogio da Predis
Ludovic le Maure, duc de Milan
Ludovic le Maure, duc de Milan
Béatrice d'Este, duchesse de Milan, par Ambrogio da Predis
Tombeau de Ludovic le Maure et de Béatrice d'Este, par Solari (1497)
Tombeau de Ludovic le Maure et de Béatrice d'Este
Visage du gisant de Béatrice d'Este, duchesse de Milan


Maximilien Sforza, duc de Milan

Maximilien Sforza, duc de Milan, vers 1498
Maximilien Sforza, duc de Milan, vers 1500, par Ambrogio da Predis
Maximilien Sforza, duc de Milan, vers 1500
Maximilien Sforza, duc de Milan
Maximilien Sforza, duc de Milan


François II Sforza, duc de Milan

François II Sforza, duc de Milan
François II Sforza, duc de Milan
François II Sforza, duc de Milan


------


Jean-Galéas Visconti, duc de Milan (1351-1402)
et
sa première femme Isabelle de Valois (1348-1472)
sa seconde femme Catherine Visconti (1360-1404)

puis son fils
Philippe-Marie Visconti, duc de Milan (1392-1447)
et sa femme Béatrice de Tende (~1380-1418)

puis
Muzio Attendolo Sforza (1369-1424)
Alexandre Sforza (1409-1473)

puis la fille naturelle de Philippe-Marie Visconti
Blanche-Marie Visconti (1425-1468)
et son mari François Sforza, duc de Milan (1401-1466)

puis

leur fils aîné
Galéas-Marie Sforza, duc de Milan (1444-1476)
et sa femme Bonne de Savoie (1449-1503)

puis leur fils
Jean-Galéas Sforza, duc de Milan (1469-1494)
et sa femme Isabelle d'Aragon (1470-1524)

puis leur fils
François il Duchetto, comte de Pavie et de Bari (1491-1512)

puis leur fils cadet
Ludovic Sforza, dit le Maure, duc de Milan (1452-1508)
et sa femme Béatrice d'Este (1475-1497)

puis leurs fils
Maximilien Sforza, duc de Milan (1493-1530)
et
François II Sforza, duc de Milan (1495-1535)






Jean-Galéas Visconti était le fils de Galéas II Visconti, seigneur de Pavie, co-seigneur de Milan (avec ses frères), etc. et de Blanche de Savoie (sœur d'Amédée VI, comte de Savoie). Rappelons que le père de Galéas II, Étienne Visconti, était fils de Mathieu Visconti, dont le frère cadet Hubert Visconti eut de son côté un fils, Vercellino, d'où sortit la branche des Visconti di Modrone, ducs de Modrone, marquis de Vimodrone, d'où est issu le célèbre metteur en scène Luchino Visconti.

Jean-Galéas épousa d'abord Isabelle de Valois, fille de Jean II le Bon, roi de France, et de Bonne de Luxembourg.

D'où :

- Valentine Visconti, qui épousa son cousin germain Louis, duc d'Orléans.

Veuf, Jean-Galéas se remaria avec sa cousine germaine Catherine Visconti, fille de Barnabé Visconti (frère de Galéas II) et de Béatrice-Reine della Scala.

Catherine était donc sœur, pour le dire en passant, de Thaddée Visconti, mère d'Isabeau de Bavière, reine de France ; d'Antoinette Visconti, comtesse de Wurtemberg ; de Madeleine Visconti, épouse de Frédéric, duc de Bavière-Landshut ; et de la malheureuse Agnès Visconti, épouse de François Ier de Gonzague, capitaine de Mantoue, qui la fit décapiter pour adultère.

D'où :

- Philippe-Marie Visconti, duc de Milan.

Il épousa une autre malheureuse, Béatrice de Tende, fille de Guillaume-Pierre III de Vintimille, comte de Tende, et qu'il fit lui aussi décapiter pour adultère (c'était à la mode) au terme d'une enquête inique. Le tragique destin de Béatrice de Tende a inspiré le bel opéra de Bellini, sur un livret de Felice Romani (1833). Philippe-Marie se remaria avec Marie de Savoie, fille d'Amédée VIII, et n'eut pas d'enfants de ces deux mariages successifs.

En revanche, Philippe-Marie Visconti avait de sa maîtresse Agnès del Maino :

- Blanche-Marie Visconti.

Elle épousa François Sforza, fils du condottiere Muzio Attendolo, dit Sforza (le Fort), et de sa maîtresse Lucie Terzano. Notons que Muzio Attendolo avait d'autre part de sa femme Antonia Salimbeni un fils, Bosio Sforza, comte de Santa Fiora, quadrisaïeul maternel de Paul-Jordan Orsini, duc de Bracciano.

Philippe-Marie choisit son gendre pour successeur, et c'est ainsi que le duché de Milan passa des Visconti aux Sforza.

Ajoutons que le frère de François, Alexandre Sforza, seigneur de Pesaro, épousa Constance de Varano, dont il eut un fils, Costanzo Sforza, seigneur de Pesaro, père de Jean Sforza, seigneur de Pesaro ; et une fille, Baptista Sforza, qui épousa Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbin.


François Sforza et Blanche-Marie Visconti eurent essentiellement :

- Galéas-Marie Sforza, duc de Milan (qui suit) ;

- Ludovic Sforza, dit le Maure, duc de Milan (voir ci-dessous) ;

- Hippolyte-Marie, qui épousa Alphonse II d'Aragon, roi de Naples ;

- Élisabeth, qui épousa Guillaume VIII Paléologue, marquis de Montferrat, d'où Blanche, duchesse de Savoie.


Galéas-Marie Sforza épousa Bonne de Savoie, fille de Louis Ier, duc de Savoie.

D'où :

- Jean-Galéas Sforza, duc de Milan (qui suit) ;

- Blanche-Marie Sforza, qui épousa d'abord Philibert Ier, duc de Savoie, puis Maximilien Ier, Empereur des Romains.


Galéas-Marie eut également de sa maîtresse Lucrèce Landriani :

- Catherine Sforza, comtesse de Forli, qui épousa Jean de Médicis, dit l'Ami du Peuple.


Jean-Galéas Sforza épousa sa cousine germaine Isabelle d'Aragon, fille d'Alphonse II d'Aragon, roi de Naples et d'Hippolyte-Marie Sforza.

D'où :

- François, comte de Pavie et de Bari, duc titulaire de Milan, dit le petit duc (il Duchetto), qui n'avait que 3 ans à la mort de son père, et fut aussitôt évincé par son grand-oncle Ludovic qui se fit reconnaître duc de Milan à sa place. Louis XII emmena François pour l'élever à la Cour de France, mais le jeune duc, devenu abbé de Noirmoutiers, mourut à 21 ans, d'une chute de cheval, à Angoulême.

- Bonne, qui épousa Sigismond Ier Jagellon, roi de Pologne.


Ludovic le Maure, pour sa part, épousa Béatrice d'Este, fille d'Hercule Ier d'Este, duc de Ferrare et de Modène, et d'Éléonore d'Aragon.

D'où :

- Maximilien, duc de Milan, sans postérité ;

- François II, duc de Milan, qui épousa Christine de Danemark, qu'il laissa veuve un an plus tard, sans postérité.


François II légua en mourant le Milanais à Charles-Quint.