AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages

Édouard, infant de Portugal, duc de Guimarès, et Isabelle de Bragance

Édouard, infant de Portugal, duc de Guimarès
Isabelle de Bragance, infante de Portugal, duchesse de Guimarès


Louis, infant de Portugal, duc de Beja

Louis, infant du Portugal, duc de Beja, enfant
Louis, infant de Portugal, duc de Beja
Louis, infant de Portugal, duc de Beja
Louis, infant de Portugal, duc de Beja


Antoine Ier, roi de Portugal, dit le Prieur de Crato

Antoine I<sup>er</sup>, roi de Portugal
Antoine I<sup>er</sup>, roi de Portugal
Antoine I<sup>er</sup>, roi de Portugal


Christophe de Portugal

Christophe de Portugal


------


Édouard, infant du Portugal, duc de Guimarès (1515-1540)
et sa femme Isabelle de Bragance (1512-1576)

puis son frère

Louis, infant de Portugal, duc de Beja (1506-1555)
puis son fils
Antoine Ier, roi de Portugal, dit le Prieur de Crato (1531-1595)
puis son fils
Christophe de Portugal (1573-1638)






Édouard de Portugal, duc de Guimarès, était le fils de Manuel Ier le Fortuné, roi de Portugal, et de Marie d'Aragon.

Il épousa Isabelle de Bragance, fille de Jacques, 4e duc de Bragance, et de Léonore Perez de Guzman.

D'où (outre un fils mort jeune, sans alliance ni postérité) :

- Marie, qui épousa Alexandre Farnèse, duc de Parme ;

- Catherine, qui épousa son cousin germain Jean, 6e duc de Bragance.



Louis de Portugal, duc de Beja, était le frère cadet d'Édouard.

Prieur de l'Ordre de Malte (Saint-Jean-de-Jérusalem), il eut de sa maîtresse Yolande Gomez, mi-parti de petite noblesse portugaise et d'une lignée de Juifs convertis (qui mourut religieuse bernardine), un fils :

- Antoine Ier, roi du Portugal, qui fut d'abord, lui aussi, prieur de l'Ordre de Malte, et dit le Prieur de Crato.


Antoine prétendit au trône de Portugal à la mort de son oncle Henri Ier.

Il fut généralement soutenu du peuple et de la noblesse en dépit de sa bâtardise et des origines de sa mère, et se proclama roi de Portugal sous le nom d'Antoine Ier.

Mais son règne ne dura qu'un mois : il ne put faire prévaloir ses ambitions face à son cousin Philippe II, roi d'Espagne, qui appuyait ses propres prétentions sur sa qualité de fils d'Isabelle de Portugal, reine d'Espagne.

Philippe écrasa aisément les troupes de son rival et fut reconnu roi de Portugal par les Cortes de Tomar. Antoine s'enfuit en France, et tenta sans succès d'entretenir la résistance de ses partisans notamment dans les Açores, avec le soutien de Henri III, roi de France (comme très lointain cousin, censé descendre, par sa grand-mère maternelle, de Robert, comte de Boulogne, fils d'Alphonse III, roi de Portugal - ce qui est fort douteux) qui lui envoya une flotte vite anéantie par l'Invincible Armada.

Lié par les vœux religieux de l'Ordre de Malte, il n'était pas censé avoir d'héritier, mais il eut à son tour plusieurs bâtards, dont deux plus particulièrement.

De sa maîtresse Anna Barbosa :

- Emmanuel de Portugal.

D'une autre maîtresse inconnue :

- Christophe de Portugal qui mourut à Paris sans alliance ni postérité.


Quant au Portugal, il resta aux rois d'Espagne jusqu'à la révolte qui éleva au trône le duc de Bragance, qui devint Jean IV, roi de Portugal, et dont la maison garda définitivement la couronne.

Notons que Jean IV était fils de Théodose II, duc de Bragance, fils de Jean Ier, duc de Bragance, et de Catherine de Portugal, elle-même propre fille d'Édouard, duc de Guimarès.