AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Ascension
Liste complète des personnages
La Servante de Dieu Madeleine, archiduchesse d'Autriche, par Seisenegger
La Servante de Dieu Madeleine, archiduchesse d'Autriche, par Arcimboldo
La Servante de Dieu Madeleine, archiduchesse d'Autriche, par Francesco Terzio
La Servante de Dieu Madeleine, archiduchesse d'Autriche
La Servante de Dieu Madeleine, archiduchesse d'Autriche, abbesse de Hall-en-Tyrol
Madeleine d'Autriche, statue commémorative à Hall-en-Tyrol
Marguerite, archiduchesse d'Autriche, par Arcimboldo
Hélène, archiduchesse d'Autriche, par Arcimboldo
Les archiduchesses (de g. à d.) Marie-Christine, Marguerite, Madeleine, Hélène et Éléonore, abbesses ou chanoinesses du couvent des Dames-Nobles de Hall-en-Tyrol


------


Madeleine, archiduchesse d'Autriche (1532-1590),
fondatrice et abbesse du Couvent des Dames-Nobles de Hall-en-Tyrol

et ses sœurs

Marguerite, archiduchesse d'Autriche (1536-1566)

Hélène, archiduchesse d'Autriche (1543-1574)






Madeleine, enfant, avec ses sœurs aînées, ICI.

Les archiduchesses Madeleine, Marguerite et Hélène étaient filles de l'Empereur Ferdinand Ier et d'Anne Jagellon.

L'archiduchesse Madeleine se signala toute sa vie par son exceptionnelle piété. Elle mourut en odeur de sainteté au couvent qu'elle avait fondé, et où l'avaient rejointe ses sœurs Marguerite et Hélène.

Outre les beaux portraits par Arcimboldo, on remarquera le portrait anonyme sur lequel Madeleine désigne une sentence écrite sur le livre qu'elle tient à la main : "Vor allen dingen Liebet und Firchet Gott, und gedenckht (?) offt das Gott alle ding sieht und waist…" ("Par-dessus toutes choses, aimez et craignez Dieu, et souvenez-vous souvent que Dieu voit et sait tout…").

Sa cause fut introduite à Rome au XVIIIe siècle, ses écrits approuvés, et le décret de validité fut rendu en 1916, permettant de lui décerner d'ores et déjà le titre de Servante de Dieu. Malheureusement, c'est l'empereur François-Joseph qui faisait usage de toute son influence pour l'aboutissement de la procédure. Lorsque l'empire d'Autriche-Hongrie s'effondra peu après, la cause de l'archiduchesse Madeleine sombra dans un sommeil dont il ne semble pas qu'on songe à la tirer depuis…


Sur la gravure réunissant les cinq premières archiduchesses abbesses ou chanoinesses du couvent de Hall-en Tyrol, on reconnaît au centre et sur la plus haute marche Madeleine, entourée de ses sœurs Marguerite et Hélène. A l'extrême gauche et à l'extrême-droite, leurs deux nièces, Marie-Christine, princesse de Transylvanie, qui devint abbesse après l'annulation de son mariage, et sa sœur Éléonore.