AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages
Philippe le Bon, duc de Bourgogne
Philippe le Bon, duc de Bourgogne
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, par Van der Weyden
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, par Van der Weyden
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, d'après Van der Weyden
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, d'après Van der Weyden
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, par ou d'après Van der Weyden
Philippe le Bon, duc de Bourgogne
Philippe le Bon, duc de Bourgogne
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, miniature du "Livre des Statuts de la Toison d'Or"
Philippe le Bon, duc de Bourgogne
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, gravure d'après Devéria
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, copie d'un manuscrit original
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, en grand-maître de l'Ordre de la Toison d'Or
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, statue du tombeau de l'Empereur Maximilien I<sup>er</sup>, à Innsbruck
Philippe le Bon, duc de Bourgogne
Philippe le Bon, duc de Bourgogne, entouré de ses épouses successives Michelle de France, Bonne d'Artois, et Isabelle de Portugal, de son fils Charles le Téméraire, et de ses bâtards
Michelle de France, duchesse de Bourgogne, par Antoine de Succa
Bonne d'Artois, duchesse de Bourgogne, dessin du recueil d'Arras
Bonne d'Artois, duchesse de Bourgogne, entourage de Van Eyck
Philippe le Bon et Isabelle de Portugal, duc et duchesse de Bourgogne
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, présentée par sa patronne Sainte Élisabeth de Hongrie, par Petrus Christus
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, jeune femme
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, âgée, par Van der Weyden
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, âgée
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, rencontrant Charles VII, roi de France, à Laon en 1441, d'après une miniature des "Chroniques" de Monstrelet
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, arrêtée par des émeutiers aux portes de Bruges pendant les troubles de 1436, par Sophie Rude (1841)
Isabelle de Portugal, duchesse de Bourgogne, âgée
Philippe le Bon et Isabelle de Portugal, duc et duchesse de Bourgogne, avec leurs fils Charles, Antoine et Josse, plaque offerte par la duchesse à la Chartreuse de Bâle en 1433
Philippe le Bon et Isabelle de Portugal, duc et duchesse de Bourgogne, avec leurs fils Charles, Antoine et Josse, relevé de la plaque de la Chartreuse de Bâle


------


Philippe le Bon, duc de Bourgogne (1396-1467),
et
sa première femme Michelle de France (1395-1422)
sa seconde femme Bonne d'Artois (1396-1425)
sa troisième femme Isabelle de Portugal (1397-1471)






Portrait de Philippe le Bon avec son fils Charles, comte de Charolais, futur Charles le Téméraire : ICI.


Philippe le Bon était le fils de Jean Sans Peur, duc de Bourgogne et de Marguerite de Bavière.


Il épousa d'abord Michelle de France, fille de Charles VI, roi de France, et d'Isabeau de Bavière.

Michelle et Philippe étaient donc cousins issus de germains, leurs pères Charles VI et Jean Sans Peur étant cousins germains, fils des deux frères Charles V et Philippe le Hardi.

Très attachée à la famille de son mari, elle souffrit beaucoup des déchirements fratricides qui opposèrent la maison de Bourgogne et la maison de France dont elle était issue. Lorsque Jean Sans Peur fut assassiné avec la complicité au moins passive du dauphin, futur Charles VII, Philippe accourut en larmes dans la chambre de sa femme et s'écria : "Michelle ! Votre frère a tué mon père !" Ce tragique épisode acheva de la désespérer, et elle mourut elle-même peu après.

Ils n'eurent pas d'enfants.

Philippe épousa ensuite Bonne d'Artois, fille de Philippe d'Artois, comte d'Eu, et de Marie de Berry.

Bonne et Philippe étaient donc cousins issus de germains, puisque Marie de Berry et Jean Sans Peur étaient cousins germains, enfants des deux frères Jean, duc de Berry et Philippe le Hardi. En ce qui concerne le père de Bonne, rappelons que la maison d'Artois était issue de Robert d'Artois, frère de Saint Louis.

Ils n'eurent pas d'enfants.

Philippe épousa enfin Isabelle de Portugal, fille de Jean Ier, roi du Portugal, et de Philippa de Lancastre.

Philippe et Isabelle eurent, outre Antoine et Josse, morts avant deux ans :

- Charles le Téméraire, duc de Bourgogne.

Rappelons d'autre part que c'est en l'honneur d'Isabelle, qui avait une splendide chevelure blonde, que Philippe fonda à l'occasion de son mariage l'Ordre de la Toison d'Or (et non en l'honneur d'une de ses maîtresses, comme certains récits fantaisistes l'ont parfois prétendu). Il prit du reste dans le même temps la devise "Aultre n'auray", c'est-à-dire autre amour, naturellement.

Il est trop vrai que cette attention délicate n'empêcha pas Philippe le Bon d'avoir un nombre considérable d'enfants naturels.

On remarquera d'ailleurs à ce propos la belle enluminure réunissant Philippe et sa famille. Autour du duc de Bourgogne, on reconnaît à gauche ses deux première épouses, Michelle de France (la robe semée de fleurs-de-lys) et Bonne d'Artois. À droite, sa troisième épouse Isabelle de Portugal avec leur fils Charles, comte de Charolais, futur Charles le Téméraire.

Mais tout autour, les autres garçons sont les bâtards du duc. Il fut un des premiers souverains à réunir ainsi sa famille légitime et sa famille naturelle on ne peut plus officiellement, comme le fera plus tard Louis XIV, par exemple. Notons que les filles naturelles sont pour leur part évoquées par les blasons en losange portant les armes de Bourgogne avec brisure.

Parmi les enfants naturels du duc, qui furent au moins au nombre de vingt-sept, on peut citer :

- de Jeanne de Presle : Antoine, dit le Bâtard de Bourgogne, seigneur de Beveren ;

- de Jeanne Chastellain : Marie, comtesse de Charny, et David, évêque d'Utrecht ;

- de Catherine Thieffries : Baudouin, seigneur de Fallais ;

- de Jacqueline Van Steenberghe : Anne, épouse de son cousin germain Adolphe de Clèves, seigneur de Ravenstein, fils cadet d'Adolphe Ier, duc de Clèves, et de Marie de Bourgogne, sœur de Philippe le Bon ;

- de mère inconnue : Madeleine, dame de Laage et de Cournon, baronne d'Ales.


Et mentionnons les noms de Catherine Schaers, Marguerite van Prost, Marie Scrupelins, Célia de Harlay, Isabelle de la Vigne, Jeanne de Mairesse, etc. qui donnèrent à Philippe le Bon des enfants prénommés Corneille, dit le Grand Bâtard de Bourgogne (tué à la bataille de Rupelmonde), Philippe (évêque de Thérouanne), Raphaël (abbé de Saint-Bavon de Gand - notons qu'en effet, il n'y avait pas alors de cathédrale Saint-Bavon à Gand, mais une abbaye, plus tard rasée par Charles-Quint, qui transporta le chapitre à l'église Saint-Jean, renommée ainsi Saint-Bavon, et élevée au rang de cathédrale peu après par le pape Paul IV), Jean (prévôt de Bruges), Josseline et Yolande (mariées successivement à Jean d'Ailly, seigneur de Picquigny, dont la sœur Jacqueline fut mère d'Élisabeth de Nevers, qui épousa Jean Ier, duc de Clèves), Cornélie (dame de Toulongeon), Catherine (dame de Luxeuil), Josse, Jérôme, Arthur, André, Marie, Marguerite, etc.