AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages
Jean III Vasa, roi de Suède, par Ulrika Pasch
Jean III Vasa, roi de Suède, par Van Huther
Jean III Vasa, roi de Suède et de Finlande
Catherine Jagellon, reine de Suède
Catherine Jagellon, reine de Suède
Jean III, Catherine Jagellon et leur fils Sigismond dans leur prison, par Joseph Simmler
Gunilla Bielke, reine de Suède
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède, par Martin Kober
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède, par Ulrika Pasch
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède, par Marcello Bacciarelli
Sigismond III Vasa, roi de Pologne et de Suède
Anne d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède, dans sa robe de mariée
Anne d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède
Anne d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède
Anne d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède
Constance d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède, jeune fille, par Pourbus
Constance d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède
Constance d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède
Constance d'Autriche-Styrie, reine de Pologne et de Suède, par Heintz l'Ancien
Jean, duc d'Ostrogothie, par Holger Hansson
Marie-Élisabeth de Suède, duchesse d'Ostrogothie


------


Jean III Vasa, roi de Suède (1537-1592)
et
sa première femme Catherine Jagellon (1526-1583)
sa seconde femme Gunilla Bielke (1568-1597)

puis le fils de Jean et Catherine
Sigismond III Vasa, roi de Suède et de Pologne (1566-1599)
et
sa première femme Anne d'Autriche-Styrie (1573-1598)
sa seconde femme Constance d'Autriche-Styrie (1588-1631)

puis le fils de Jean et Gunilla
Jean Vasa, duc d'Ostrogothie (1589-1618)
et sa femme Marie-Élisabeth de Suède (1596-1618)






Jean III Vasa, roi de Suède était le fils de Gustave Ier, roi de Suède, et de Marguerite Lejonhufvud (non, il ne s'agit pas d'un éternuement).

Fils cadet de Gustave Ier, Jean n'eut n'eut de cesse de disputer le trône à son demi-frère aîné, Éric XIV. Ce pourquoi il fut emprisonné avec sa femme Catherine Jagellon entre 1563 et 1567 à la forteresse de Gripsholm. Leur fils Sigismond naquit d'ailleurs pendant leur incarcération. Cet épisode est illustré par le tableau de Simmler.

Jean parvint plus tard à ses fins, aidé d'abord par le scandale que provoqua le mariage d'Éric XIV avec sa maîtresse roturière qu'il fit couronner reine, puis surtout par les signes de démence de plus en plus évidents du roi. Jean le fit déposer et jeter en prison à son tour, et peu après, pour plus de sûreté, le fit empoisonner…

Pendant la première partie de sa vie, portant le titre de duc de Finlande, Jean vécut dans ce pays, à Turku, avec sa maîtresse Catherine Hansdotter Kökkemäster, qu'il fit dame de Vääksy. Elle était fille d'un ancien moine et d'une ancienne religieuse qui menaient manifestement joyeuse vie (suivant l'exemple même du bon Dr. Luther, ex-augustin, et de sa femme Catherine de Bore, ex-cistercienne), conséquence fort édifiante de la Réforme protestante adoptée en Suède en 1527. Il convient cependant de noter que la mère de Catherine était fille naturelle d'Aage Hansen de Hjulebjerg, seigneur de Bjurum, lui-même arrière-petit-fils du roi Charles VIII de Suède.

Catherine donna à Jean plusieurs enfants, qu'il reconnut, et auxquels il donna le patronyme de Gyllenhielm, qui avait appartenu à de nobles ancêtres de leur mère, dont la maison était éteinte. Parmi ces enfants, Sophie Johansdotter Gyllenhielm, qui épousa Ponce de La Gardie.

Jean épousa ultérieurement Catherine Jagellon, fille de Sigismond Ier Jagellon, roi de Pologne, et de Bonne Sforza.

Ils eurent :

- Sigismond III Vasa, roi de Suède et de Pologne (qui suit).

Veuf, Jean épousa ensuite Gunilla Bielke, fille de Jean Axelsson Bielke, et de Marguerite Axelsdotter Posse.

D'une extrême beauté, elle exerça une influence considérable sur son époux, qui avait trente ans de plus qu'elle. Elle lui donna un fils, Jean, duc d'Ostrogothie. Ce dernier épousa sa cousine Marie-Élisabeth de Suède, fille de Charles IX, roi de Suède et de Christine de Schleswig-Holstein-Gottorp. Ils n'eurent pas d'enfants.


Sigismond III, élu roi de Pologne, hérita ensuite en outre de la Suède, mais il perdit bientôt cette dernière couronne. En effet, son oncle Charles (frère de Jean III), parvint à le faire déposer au motif qu'il était catholique, en obtenant du parlement suédois l'exigence d'être de confession luthérienne pour régner sur ce pays. Ce qui lui permit bien sûr de ceindre ultérieurement la couronne lui-même sous le nom de Charles IX. On voit comment l'hérésie protestante ne s'est tant répandue que parce qu'elle servait à merveille toutes les ambitions des princes du Nord de l'Europe.

Remarquons qu'en admettant même la déposition de Sigismond, son légitime successeur était son demi-frère Jean (protestant comme sa mère Gunilla Bielke - contrairement au fils de la catholique Catherine Jagellon). Aussi Charles exerça d'abord une simple régence au nom de son jeune neveu. Il parvint à le faire renoncer à ses droits peu après, et, comme on l'a vu, le maria à sa fille.


Quant à Sigismond III, devenu "seulement" roi de Pologne, il épousa d'abord Anne d'Autriche-Styrie, fille de Charles II d'Autriche-Styrie et Marie de Bavière.

Sigismond III et Anne eurent essentiellement :

- Ladislas IV, roi de Pologne ;

- Anne-Marie, princesse de Suède et de Pologne.


Veuf, Sigismond se remaria en avec la sœur cadette de sa première femme, Constance d'Autriche-Styrie.

Sigismond III et Constance eurent :

- Jean-Casimir, roi de Pologne ;

- Jean-Albert, cardinal-évêque de Cracovie ;

- Charles-Ferdinand, évêque de Breslau ;

- Anne-Catherine-Constance, qui épousa Philippe-Guillaume, duc et comte palatin de Neubourg, prince palatin du Rhin.