AMATOR TEMPORIS ACTI

Bienvenue sur le site de Guillaume Attlane



Liste complète des personnages
Jean d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville, âgé
François d'Orléans, comte puis duc de Longueville
Jacqueline de Rohan, marquise de Rothelin
Jacqueline de Rohan, marquise de Rothelin, en veuve
Léonor d'Orléans, duc de Longueville
Léonor d'Orléans, duc de Longueville
Marie de Bourbon-Saint-Pol, duchesse de Longueville
Marie de Bourbon-Saint-Pol, duchesse de Longueville
François de Bourbon, comte de Saint-Pol, duc d'Estouteville
Henri I<sup>er</sup> d'Orléans, duc de Longueville
Catherine de Gonzague, duchesse de Longueville, en 1595, par Clouet
Catherine de Gonzague, duchesse de Longueville
Antoinette d'Orléans, marquise de Belle-Isle
Antoinette d'Orléans, marquise de Belle-Isle
Antoinette d'Orléans, marquise de Belle-Isle, en habit de Fille du Calvaire


------


Jean d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville (1402-1468)

puis son petit-fils
François d'Orléans, comte puis duc de Longueville (1478-1512)

puis la femme de son neveu
Jacqueline de Rohan, marquise de Rothelin (1520-1587)

puis son fils,
Léonor d'Orléans, duc de Longueville (1540-1573)
et sa femme Marie de Bourbon-Saint-Pol (1539-1601),
puis le père de Marie
François de Bourbon, comte de Saint-Pol, duc d'Estouteville (1491-1545)

puis les enfants de Léonor et Marie

Henri Ier d'Orléans, duc de Longueville (1568-1595)
et sa femme Catherine de Gonzague (1568-1629)

Antoinette d'Orléans, marquise de Belle-Isle, fondatrice des Filles du Calvaire (1574-1618)






Jean d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville, dit dans sa jeunesse "le Beau Dunois", compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, était le fils légitimé de Louis de France, duc d'Orléans, et de sa maîtresse Mariette d'Enghien.

Il épousa Marie d'Harcourt, fille de Jacques d'Harcourt, baron de Montgommery, et de Marguerite de Melun.

D'où François (Ier) d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville, qui épousa Agnès de Savoie, fille de Louis Ier, duc de Savoie.

D'où :

- François II, comte puis duc de Longueville.

François fut fait duc de Longueville par son cousin Louis XII.

Il épousa Françoise d'Alençon, qu'il laissa veuve avec deux enfants morts jeunes. Françoise se remaria avec Charles de Bourbon, duc de Vendôme.

François II n'ayant donc pas d'héritier, le duché de Longueville passa à son frère cadet, Louis d'Orléans, duc de Longueville.

Louis épousa Jeanne de Bade-Hochberg, fille de Philippe de Bade-Hochberg, margrave de Badenweiler et Rothelin, comte de Neuchâtel, et de Marie de Savoie, fille du Bienheureux Amédée IX, duc de Savoie. Cette branche de Bade-Hochberg était issue de Henri Ier, margrave de Bade-Hochberg, frère cadet d'Hermann V, margrave de Bade, dont descend la branche aînée aboutissant à Christophe Ier et ses successeurs. Jeanne était la dernière héritière de la branche d'Hochberg et c'est par elle que la souveraineté de Neuchâtel passa à la maison d'Orléans-Longueville.

Louis et Jeanne eurent :

- Charlotte, qui épousa Philippe de Savoie, duc de Nemours ;

- Louis, duc de Longueville, qui épousa Marie de Lorraine-Guise, d'où un fils (François III, duc de Longueville) mort jeune sans postérité. Marie se remaria avec Jacques V, roi d'Écosse ;

- François, marquis de Rothelin.


François d'Orléans-Longueville, marquis de Rothelin, épousa Jacqueline de Rohan, fille de Charles de Rohan, vicomte de Fronsac, et de Jeanne de Saint-Séverin.

C'est leur fils qui hérita du duché de Longueville lorsque son cousin germain François III mourut à seize ans.


En effet, François et Jacqueline avaient eu :

- Léonor, duc de Longueville ;

- Françoise, qui épousa Louis Ier de Bourbon, prince de Condé.

Léonor d'Orléans épousa Marie de Bourbon-Saint-Pol, fille de François de Bourbon, comte de Saint-Pol et de Chaumont, duc d'Estouteville et d'Adrienne d'Estouteville.

François de Bourbon, comte de Saint-Pol et de Chaumont était le fils de François de Bourbon, comte de Vendôme, et de Marie de Luxembourg-Saint-Pol.

Adrienne d'Estouteville était la fille unique de Jean, baron d'Estouteville, et de Jacqueline d'Estouteville. Lorsqu'elle épousa François de Bourbon, comte de Saint-Pol, la baronnie d'Estouteville fut érigée en duché par le roi, et elle l'apporta ainsi à son mari.

C'est Marie de Bourbon-Saint-Pol qui acheta le comté de Valangin pour l'unir à la principauté de Neuchâtel, formant ainsi cette souveraineté de Neuchâtel et Valangin que la duchesse de Nemours, fille de Henri II de Longueville (voir plus bas) et dernière des Longueville, défendit bec et ongles contre les prétentions de Louis XIV.

Léonor d'Orléans et Marie de Bourbon-Saint-Pol eurent essentiellement :

- Antoinette, qui épousa Charles de Gondi, marquis de Belle-Isle, général des Galères de France, fils d'Albert de Gondi, maréchal-duc de Retz, et de Claude de Clermont-Dampierre. Parmi les frères de son mari, les cardinaux Henri et Jean-François de Gondi, évêques de Paris (Jean-François en fut aussi le premier archevêque), et un autre frère fut le père du tristement célèbre cardinal de Retz, qui avec tout son esprit, n'en fut pas moins la honte de la pourpre que ses intrigues lui obtinrent. Revenons à un air plus pur en parlant d'Antoinette d'Orléans. Veuve à vingt-quatre ans, d'une beauté éclatante mais d'une piété exemplaire, elle prit le voile chez les Bénédictines, fut un temps abbesse de Fontevrault puis fonda avec le Père Joseph (l'"Éminence Grise" du cardinal de Richelieu) la congrégation des Filles du Calvaire qui devait prendre un essor considérable à travers le royaume ;

- Éléonore, qui épousa Charles de Goyon-Matignon, d'où Jacques, premier époux de Henriette de La Guiche, remariée ensuite à Louis-Emmanuel de Valois, duc d'Angoulême ;

- Henri Ier, duc de Longueville.

Il épousa Catherine de Gonzague, fille de Louis de Gonzague, prince de Mantoue, et de Henriette de Nevers.

D'où :

- Henri II, duc de Longueville.